13 décembre 2008

Baie d'Ha Long, Republique Socialiste du Vietnam

Photos ajoutées !

La Diva, la tête d'affiche du Vietnam a laissé sur sa route quelques indices qu'on a pris pour nous et dont la finalité n'était pas de déflorer ce qu'on allait voir, mais bien au contraire, de nous appater. On a ainsi trebuché sur nos premiers ensembles karstiques - c'est désormais ainsi que vous etes priés d'appeler ces formations rocheuses assez féeriques qui rappellent l'épine dorsale d'un dragon - à Vang Vieng, Laos. L'apparition, pour tout dire, nous avait mis sur les genoux et avait donné à ce rendez vous de la jeunesse étudiante et alcoolique des charmes inattendus. La deuxième manifestation du phénomène est, quand a elle, beaucoup plus récente et plus proche surtout de l'epicentre qu'est la baie d'Ha Long. C'est dans les environs de Ninh Binh qu'il vous faut fouiller, enfin plus précisement enfourcher votre bicyclette, traverser un site industriel qui produit principalement de la poussière pour finalement voir surgir le lieu dit de Tam Coc, c'est a dire voir émerger des brumes industrieuses nos stars d'un jour... Mais oui ! Nos formations karstiques.

33501743_m

Une fois la bas, le courant est puissant qui vous draine vers la porte d'entrée. De là, part un circuit aquatique encadré par des murailles trops neuves, auxquelles on ne croit pas du tout et qui donne une impression d'attraction sauce Mickey, qui vous amène faire le tour de ces fameux rochers avec en vis-à-vis votre rameuse qui pour se faire remarquer manoeuvre sa barque avec les pieds. La meme personne subit - parait-il - une metamorphose a mi-parcours, elle sort alors de sous son banc un coffret contenant les incontournables qu'elle vous placera à n'importe quel prix pourvu qu'il ne s'éloigne pas trop du sien. Avec un spectacle pareil, et encore faut-il ajouter que ces barques se suivent a la queue leu leu, vous n'hésitez pas trop à prendre la porte de derrière. Par là, on dérange a peine une vie rurale qui sans surprise mais avec beaucoup de couleurs orbite autour de la production de riz, on dérange un peu plus les chiens de ferme devant lesquels on redouble de coups de pédales. Mais les risques encourus, et par ailleurs tres enflés par une peur iraisonnée, donnent accès à des rencontres et surtout à des paysages de l'ordre du chef d'oeuvre.

Alors, après cette mise en bouche et une pause rapide a Hanoi, on se sent paré pour flâner dans les eaux de la baie d'Ha Long. Choisir son tour operator (car s'aventurer là-bas seul, est pas très rentable) tient d'une partie de poker menteur à la table duquel, les plus fameux escrocs auraient ete conviés. On part en ce qui nous concerne du principe que la règle doit etre "plus c'est cher, mieux c'est" et on tâche de dégager le compromis avec notre déficit galopant depuis qu'on a posé le pied dans ce pays. Au final, on s'en sort pas si mal - ce qui signifie, au Vietnam, que ce pour quoi on a payé est approximativement ce qu'on a obtenu - avec une ballade de deux jours plaisante, en partie sans doute grâce à la nouveauté qu'est pour nous une croisiere (dans la catégorie de laquelle, on ne comptera surement pas les traversées, à présent  prehistoriques, qui vous menaient de Calais a Douvres. Et puis, l'isolement favorise la proximité. Vous voila d'ailleurs jeter a votre corps défendant contre les autres. Avec une equipée réduite ça laisse le temps, par exemple, d'apprendre à baisser un peu la garde à proximité des Anglais et de se rendre compte que, passé la trentaine, ils deviennent des compagnons de voyage pas désagréables. Et puis on prend le temps aussi de se ridiculiser en demandant à nos collègues slovènes des nouvelles de leurs voisins... letons et estoniens, bien sûr.

Avec cette experience, il vous viendrait presque le goût pour d'autres croisières, plus proches. On est déjà en train de sortir des cartons de vieux projets celui de rejoindre les Shetlands depuis les Orcades ou remonter les fjords norvegiens... L'esprit ailleurs, disposé à d'autres voyages alors que celui-là est loin d'être terminé. On est décidément bien que là où on est pas.

Posté par erwanretiere à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Baie d'Ha Long, Republique Socialiste du Vietnam

    Acore !

    On veut des messages, on veut des messages !!! Ca me manque ces belles tirades !

    Posté par Thierry, 24 décembre 2008 à 23:14 | | Répondre
  • heu?!

    bé, moi j'ai l'impression que vous passez la moitié du temps sur l'eau! c'est que les autres fois c'était moins long, c'est ça?

    la bise dans la slutch

    Posté par mael, 27 décembre 2008 à 17:36 | | Répondre
  • RE: Acore !

    Ca vient, ca vient ! merci des encouragements

    Posté par Erwan, 28 décembre 2008 à 11:56 | | Répondre
Nouveau commentaire